Influenceuses beauté : comment sont-elles identifiées

0
1010

Influenceuses beauté : comment sont-elles identifiées

Autoproclamées « influenceuses beauté », les stars de la téléréalité ont envahi les réseaux sociaux en Europe et au Maghreb. Le phénomène devient accentué avec le nombre exponentiel de followers sur les réseaux sociaux surtout durant la crise Covid-19. Des stars influenceuses ont envahi la toile :

  • Yumi Up,
  • Sarah Fraisou
  • Maeva Ghennam
  • Amira Riaa,
  • Ryma beauty addict,
  • Femme Dz,
  • Mademoiselle S

D’autres ne sont pas encore trop connues, leur métier n’est pas du tout conventionnel, le métier dépasse le fait de se munir d’une caméra et d’une connexion haut débit. Pour devenir influenceuse ; il faut avoir l’effet papillon : influencer et faire la publicité sans laisser de traces tangibles mais le résultat sera le fruit. Le nombre de J’aime, d’abonnements et de partage ne signifie pas que les gens soient des consommateurs mais plutôt des canaux de transmission de la publicité papillon. Les consommateurs sont en réalité les femmes consommatrices potentielles intéressées par les marques de beauté et soins de visage. Les influenceuses utilisent les services de parcellisation pour envoyer des échantillons gratuits. Ces échantillons ne sont plus que l’ancre d’accroche dans la mer de la séduction beauté.

Comment fonctionne le phénomène d’influence ?

En donnant des cadeaux à ces femmes afin de séduire d’autres consommatrices elles lancent leurs effets papillons. Il s’agît d’un modèle marketing très précis, en réalité plus crédible que d’autres systèmes puisqu’il se base sur l’expérience. Ce phénomène repose également sur le marketing direct et la proximité entre le producteur (influenceur) avec le consommateur (abonné). Toutefois, au Maghreb et en Europe ce phénomène n’a pas affecté uniquement les produits cosmétiques mais également la chirurgie esthétique. Des stars comme la Diva Sarah Fraisou, Nabilla et Maeva ont fait des réseaux sociaux des champs de bataille pour leurs marques de soins visage et peau.

Le buzz sur la toile ne serait qu’une arme fatale pour faire la publicité d’une marque ou d’un sponsor. Il s’agît d’un phénomène universel, tous les pays sont en train de vivre cette tendance avec des changements minuscules. Les youtubeuses Européennes et Maghrébines ne vendent pas directement des produits mais travaillent plutôt à long terme pour mettre en avant des marques internationales. En réalité les stars ne vendent que les rêves. Suivies par plus d’une dizaine de millions d’abonnés, les stars téléréalité avec chacune du’à peu près 500 mille abonnées YouTube n’a aucun problème à afficher leurs vies privées si cela semble atterrir de nouveaux abonnés sur leurs pages. Célibataires pour la plupart d’entre elles, les stars de la téléréalité filment des séquences en live sur les réseaux sociaux accompagnées de leurs couples, qui souvent jeunes ne font que bruler les réseaux.

Si vous voulez vous lancer dans cette expérience vous n’avez qu’accompagner vos abonnées partout avec vous via vos caméras intégrées et écrans tactiles. Vos abonnés veulent tout savoir sur vous en tant que star. Ils veulent avoir une idée sur la marque de votre smartphone préféré, votre équipe de football, photos de vous en voyage, en SPA, lors de vos sorties, séances de coiffure et même au travail.

Nombre exponentiel d’abonnés voyeurisme ou par simple curiosité ?

Difficile de prédire si c’est par voyeurisme ou par simple curiosité que les abonnées sont attachées à leurs idoles. Force est d’admettre pourtant que ces personnalités publiques exercent un côté magique sur la vie de leurs abonnés qui conduit dans certains cas au suicide.

Cela étant, le côté inexplicable scientifiquement alors que c’est possible de mesurer l’effet. Ce phénomène ne concerne pas uniquement les stars de téléréalité en Europe, cela s’étend entre les voilées qui se montrent à leurs abonnées chic et toujours in. Il suffit de taper la question comment porter le voile islamique « en mode fashion » sur le web pour mesurer le nombre des résultats et leurs influenceuses y sont relatives.

Des stars musulmanes qui filment leurs journées en mode islamique au mois de Ramadhan, font exploser la toile. Les stars de téléréalité inondent leurs murs Facebook et leur Instagram de bonnes pratiques, astuces beauté et surtout marques préférées. D’autres, alors qu’elles ne soient pas trop actives sont accro plutôt à la mode, aux soins beauté et à la chirurgie esthétique stars téléréalité. Les stars partagent avec leurs abonnées les bonnes pratiques de maquillage pour être toujours « belles » mais ne cessent pas de partager le résultat d’une opération esthétique ou de dévoiler le nom de son chirurgien esthétique.

Un nouveau lot d’influenceuses sont celles qui sont nées avec une fortune à gaspiller dans les grandes surfaces ou les magasins beauté et esthétique. Ce sont des femmes riches qui rendent public leur mode de vie aisé, à tout instant de la journée même pendant la douche. Elles filment les vêtements de luxe leurs villas de rêves et ont un trait commun avoir un animal de compagnie, caméléon, chien ou chaton.

Peut-on parler d’influenceuses entrepreneures ?

Qu’elles soient dans leur salle de bain, sur la rue ou en mode shooting les stars de téléréalité influenceuses ont réussi à capter des milliers de filles à l’âge de l’adolescence, pour la plupart, pour leur transférer vers des pages de vente en ligne ou des marques internationales de vêtements ou d’eau de toilette. Ces influenceuses se sont transformées en jeunes entrepreneures et chefs d’entreprise peut être pour la simple raison de devenir une star…

La communauté virtuelle qui fait- sans se rendre compte – la prospection, la publicité et la vente à des projets de vente ou de distribution de vêtements, produits de beauté, lunettes solaires qui ont réussi grâce à leurs stars de surmonter la crise etc. Ces projets réussissent grâce aux moyens distribués d’une part et à la disposition du sponsor mais également grâce aux encouragements des abonnés. Pour finir, il faut souligner que la vente en ligne a été toujours motivé par une force cachée : le désir. Cette force joue le rôle de force interne que le consommateur ne sait pas gérer dans la majorité des cas. Cette force accompagnée par la force de pouvoir vendre, pouvoir exposer et pouvoir communiquer devient une arme insupportable par les concurrents qui sont généralement incapables d’utiliser les canaux libres. L’influence web et réseaux sociaux devient très décisive ; l’effet papillon devient très efficace ; les vendeurs devraient s’engager dans cette technique sinon la crise Covid-19 va leur faire perdre une grabde part de marché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici